L'académie des Autres

Message du jour de vos administrateurs préférés : Les vers de terres ont 5 coeurs.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zachary
Élève De L'École
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Cherche dans l'endroit le plus sombre!... Mais non pas dans ton...!

MessageSujet: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Ven 9 Nov - 22:14

La journée était bien avancé, sans l'ombre d'un nuage pour empêcher le soleil de brûler les peaux. C'est dans ce genre de journée que les gens sortaient dehors pour faire du sport, suer un bon coup, s'agiter, "entre ami". Et c'était aussi à cet instant que les jeunes filles sortaient leurs jupes trop courte. Zachary aussi, était dehors, à l'ombre d'un arbre, en lisant ses notes. Ce n'était ni des notes de cours, ni des notes d'études. C'était des notes... sur lui-même.

Depuis un temps, il avait prit l'habitude de noter sur ses pouvoirs, et son évolution vers le dragoon. Simple suivi pour voir si tout allait bien. Une infirmière n'aurait pas pu l'aider dans cette situation. Après tout, quelles sont les chances qu'elle s'y connaisse en dragon? Elles étaient plutôt rarissime. D'ailleurs, Zachary n'y comptait pas du tout. Il releva la tête de ses notes, et fixa dans la direction où il avait entendu son nom, ainsi que le désignatif "beau gosse". Il remarqua alors un groupe de jeune filles, qui l'observaient. Lorsqu'il les regarda, elles se retournèrent les unes vers les autres, criant, et rigolant. Le dragoon soupira de désespérance. Comment les gens pouvaient-ils encore être... à ce point stupide? Et en plus, qu'avait-il, lui, de si attrayant? Il n'avait même pas envie de se préoccuper de ces jeunes filles. Zachary ne put s'empêcher de penser que ces jeunes filles feraient bien n'importe quoi pour se faire remarquer... même si cela signifiait dévoiler tout leur corps à n'importe qui.


"N'importe quoi... Franchement ridicule,"
murmura Zach pour lui même. "Qu'est-ce que je fais encore ici... Entouré de ces gens... Je suis un Dragoon, bon sang. Peut-être... Devrais-je m'éloigner...?"

Zachary soupira encore. Il ramassa ses notes, et les mit dans son sac, pêle-mêle. D'instinct, le Dragoon commença à s'appuyer sur l'arbre, mais s'arrêta, sentant ses ailes s'écraser. Il se releva, et les allongea pour les laisser bien longue sur l'herbe autour de l'arbre, avant de s'appuyer enfin. Au moins, là, il ne se faisait pas mal. Il ferma les yeux, et se mit à penser. Qu'est-ce qu'il pourrait bien faire, maintenant? Rester dans cette école, ou il ne semblait pas à sa place du tout? Devait-il quitter pour aller... nul part? Une sale situations, à son avis. Il passa sa main dans ses cheveux, avant d'ouvrir les yeux, et de soupirer. Il avait bien envie de devenir un véritable dragon... le dernier Dragon... Puis, il serra les poings, avec colère. Non, il n'était pas le seul. Il restait ce Zayuro... cet étrange Dragoon anormal... Qui était-il, lui? D'où venait-il? Il n'y avait aucun autre clan Dragoon... d'où venait-il? Pour n'importe qui, cela aurait ressembler à de la jalousie, parce qu'il n'était pas le "dernier Dragoon". Ce qui venait vraiment chercher Zachary, c'est que ce type se pointait sur son territoire, et qu'il ne semblait même pas comprendre qui il était. Et ça, le dragoon ne le comprenait pas. Pour sa part, il savait exactement qui il était. D'où il venait, et toute sa lignée. Comment ne pouvait-on pas savoir d'où nous tirions notre énergie Dragon? Elle venait de l'âme... Or, ce type ne semblait pas du tout avoir une âme Dragoon... Quelque chose clochait gravement dans l'esprit de Zach.

La chaleur vint à bout du garçon, qui, d'un coup, retira sa chemise, restant en T-shirt noir. En la plaçant devant ses yeux, il remarqua qu'il venait de déchirer tout le dos de cette chemise... Quelle mauvaise nouvelle... Il la mit dans son sac de manière agressive. ce n'était pas la première fois qu'il déchirait des vêtements comme ça. Il se replaça contre son arbre, plaçant sa queue de dragon sur ses cuisses, croisant les bras derrière la tête. C'était une belle journée, au moins. Une belle journée pour ne rien faire... Peu à peu, Zachary sentait qu'il ne serait pas calme encore très longtemps. Quelque chose lui disait qu'il allait se faire... "déranger", aujourd'hui. Agréablement? Désagréablement? Peut-être... Quoi qu'il en soit, un pas qui, normalement, se savait silencieux, s'approchait, à cet instant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralynn

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : Somewhere In Hell

MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Mar 20 Nov - 22:47

Aralynn s’ennuyait. Cela faisait plusieurs mois qu’elle se trouvait dans cette école, apprenant tranquillement et difficilement des leçons stupides dont elle n’avait pas besoin et n’avait jamais voulu. Et il ne se passait RIEN ! RIEN ! On l’avait engagé pour protéger l’école d’un supposé Mage Noir dangereux mais il ne montrait aucun signe de vie depuis DES MOIS ! Aralynn n’avait rien contre le fait de gagner de l’argent à ne rien faire, mais elle s’ennuyait ! Elle n’avait pas le droit de chasser prèsd e l’école, pas le droit de tuer, pas le droit de traquer un élève… Certains feraient de bonnes proies, vicieux, méchants, difficile à surprendre… Mais elle ne pouvait pas les toucher.

Aralynn ouvrit la porte principale à la volée, la projetant contre le mur dans un grincement métallique déplaisant, elle s’avança rapidement, à pas lourd et rapide, vers la cours, cherchant d’un regard fou et exténué un endroit où laisser dégringoler sa carcasse en manque de sang. Elle repéra un grand arbre qui projetait de l’ombre, il serait parfait pour protéger sa peau blanche et fragile des rayons ardents de ce soleil d’été. Malgré son origine démoniaque, Aralynn ne supportait pas cette saison. Elle était habituée à la chaleur suffocante, mais chez elle il faisait sombre en permanence. Les rayons du soleil brûlaient sa peau, la déchirant, l’arrachant. Elle en était contrainte à porter une veste à manches longues pour cacher ses bras sanguinolents et irrités.

Le soleil n’abimait pas aussi facilement la peau d’un démon, c’est juste qu’Aralynn passait son temps dehors. Son seul moyen de soulager son corps en manque d’action était de courir à perdre haleine à travers les plaines et la cour. Elle était plus de 16 heures par jour dehors.

Aralynn n’était plus qu’à quelques pas de son refuge temporaire lorsqu’elle remarqua enfin la forme qui se tenait appuyée contre l’arbre. Quelqu’un d’autre se délectait de l’ombre apaisante que produisait cet arbre, il profitait de SA place, lui bloquant le chemin, à ELLE ! ARALYNN DREADBLADE ! De quel droit osait-il ! C’en fut trop pour son esprit à vif et à moitié fou, il s’emballa dans une rage incontrôlée. Elle se rua vers l’homme, se planta devant lui et le poussa de côté, le faisant trébucher. Elle continua de le pousser de ses mains, donnant un coup de pied de temps à autre. Un bruit, mi grognement, mi cri de désespoir sortait de sa gorge. Après quelques secondes qui lui parurent des heures, elle se reprit et se redressa, droite comme un piquet. Elle analysa son comportement excessif et peu vigilant. Aralynn tourna les talons et alla s’écraser contre le sol et les racines, le dos appuyé à la base de l’arbre.
Elle laissa tomber sa tête entre ses jambes, la retenant avec ses avant-bras appuyé sur ses genoux. Ses cheveux rouges sang créait une bulle fermée qui la coupait du monde, elle gardait les yeux fermés, savourant le silence qui s'était fait dans sa tête.

Rassasié de cette crise de folie, son esprit s'était calmé momentanément, se plongeant dans un état de relaxation proche de la dormance. Libéré de sa folie, Aralynn se détendit aussi. Pour la première et probablement dernière fois de son existence, Aralynn était heureuse. Si vous lui parliez à ce moment, ses réponses ne seraient pas cinglantes. Elle restait par contre attentive aux bruits environnant.
Outre les chuchotements des curieux qui avaient assistés à sa crise, elle entendait l’homme-dragon qu’elle avait bousculé se relever et probablement s’approcher d’elle.

Elle ne disait rien, c’était bien inutile. Elle attendrait qu’il lui parle, qu’il pose une question. Elle ne répondrait pas avec toute la franchise qu’elle devrait y mettre, elle aurait l’air ridicule et ferait une folle d’elle. Mais elle trouverait un moyen de justifier ses actes.

_________________
Let the blood flow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary
Élève De L'École
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Cherche dans l'endroit le plus sombre!... Mais non pas dans ton...!

MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Mar 20 Nov - 23:56

Et vlan! On mange la pelouse. Zachary ouvrit les yeux, mais avant même qu'il ne comprenne quoi que ce soit, il se faisait pousser, marteler par des coups plus ou moins fort, un coup de pieds par ci, et un coup de poing par là. Zachary n'avait pas "mal" mais ça l'agaçait sérieusement. D'ailleurs, les coup de pieds étaient particulièrement douloureux... Mais au delà de tout ça, il y avait autre chose. Une voix. Une voix familière, et qui semblait si... Si emplie d'émotion. Normalement, Le dragoon n'en aurait pas fait de cas. Mais c,était différent. C'était une voix qui, normalement, empestait la méchanceté et la force de vivre, pas la douleur et le désespoir. Cette voix, c'était celle de la pas si attachante Aralynn.

Lorsqu'enfin, les coups s'arrêtèrent, Zachary se releva doucement, frottant ses côtes. Il fixait la fille, qui avait prit sa place, et qui tentait de faire comme si de rien était. Le seul mot qui vint en tête de Zach fut un gros Wow. Elle semblait si fragile, tout à coup... Zachary s'approcha, la contempla. Il ne pouvait y croire. Comment pouvait-elle se retrouver dans cette état? Elle semblait si... forte au niveau psychologique... Et il la voyait, là, si vulnérable... Le dragoon avait beau envisager une foule de scénario, il n'arrivait pas à concevoir qu'Aralynn, cette fille qu'il avait cru invincible, puisse, un jour, se trouver là, dans cette position, perdre toute cette prestance qu'elle possédait... Et en finir à s'asseoir, appuyée contre un arbre. Évidemment, il ne la connaissait pas vraiment. Blake lui en avait parlé légèrement, mais rien d'autre que des rumeurs, selon Zachary. Et les rumeurs sont des rumeurs, elles valent ce qu'elles valent.

L'attention du jeune homme se reporta sur la petite foule regroupé autour de l'arbre, de lui, et d'elle. Techniquement, il se fichait des gens. Normalement, il détestait se mêler des affaires des autres, depuis un bout de temps. Mais Aralynn semblait... Avoir besoin d'être seule. Et une bande d'étudiant attardé n'arrangerait probablement pas les choses. Zachary ne la prenait pas en pitié, mais il la comprenait, au contraire. Face à elle, le dragoon n'avait jamais ressenti grand chose. Elle était là. C'était l'une des seules personne qu'il arrivait à tolérer. À son oeil, tout deux s'étaient regardé d'un mauvais regard, s'envoyant des insultes de temps à autre, en venant presque, parfois, à la confrontation brutale des poings. Néanmoins, il n'en était jamais vraiment venu à l'attaque physique. Quelques bousculade, tout au plus. Zachary n'aurait jamais essayé d'attaquer Aralynn, non pas par crainte d'être blessé, ou de la blesser, mais parce qu'il avait un certain respect pour elle. C'était étrange, comme sentiment. Zachary sentait qu'il ne l'aimait pas vraiment. Il n'y a que quelques mois, il aurait répondu qu'il la détestait. Mais l'ennui, c'est qu'il aimait la détester. Les altercations qu'il avait eu avec elle lui avait toujours fourni une sorte de sensation "je suis en vie". De la voir ainsi, aussi vulnérable... Risquait-il de perdre sa "rivale"? Il fixa les autres, qui murmurait. En quelques secondes, il en fut courroucé. Il serra les poings, et fit un pas vers le groupe.


"Vous regardez quoi, bordel?"

Aucune réaction. On murmurait même encore plus. Zachary soupira, et se remit à parler. Il criait plus qu'il ne parlait, et avec une voix qui semblait venir d'outre-tombe. c'était la voix qu'il possédait lorsqu'il était un dragon...

"Fichez le camp, bande d'attardé!"

Il ne fallut que quelques secondes pour voir partir tout le groupe. Certains criaient, d'autre le traitait de malade. Zachary soupira à nouveau. Pour une des rares fois, Zachary senti qu'il était supérieur à ces êtres. Il se sentait au dessus de cette bande de ridicules insectes, peureux, venues ici pour contrôler quelque chose qui ne leurs appartenaient pas... Il se retourna ensuite vers Aralynn, avant de faire quelques pas vers elle, et de s'asseoir, à l'ombre de l'arbre, gardant une certaine distance avec elle.

"Normalement, t'as un air d'enterrement, mais là..." Zachary arqua les sourcils. "Là, t'es pire que d'habitude. Alors? Je ne t'ai pas encore vu aujourd'hui. Lequel de ces idiots t'as mit en rogne, cette fois?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralynn

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : Somewhere In Hell

MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Mar 27 Nov - 19:23

Lorsque le garçon se fut assez rapproché d’elle, elle reconnut finalement l’odeur musquée qui se dégageait de lui. La voix qui s’éleva ensuite, apostrophant la bande d’étudiants stupides *au sang si chaud... si vivants… au corps si près d’elle…* elle eut la confirmation qu’il s’agissait de Zachary. Wow. Sa crise avait été si intense qu’elle n’avait même pas reconnu cet être imbu de lui-même, différent des autres, ce dernier Dragoon en pleine évolution. Pour Aralynn, il semblait être un ennemi de taille à se mesurer à elle. En d’autres circonstances elle aurait été cherché une prime pour sa tête, afin d’avoir une raison de l’affronter. Cette école changeait sa relation avec le Dragoon. Elle ne faisait que l’apostropher verbalement, entre eux la tension était palpable à des dizaines de mètres à la ronde. Deux esprits forts, combatifs qui se heurtent, ça fait des flammèches. Ils entretenaient une relation réciproque d’amour haine. C’est à dire qu’ils adoraient se détester. BREF !

Zachary détournait l’attention des jeunes vers lui. Belle tentative héroïque mais dont Aralynn aurait parfaitement pu se passer *C’est ça, leurre toi. Comme si de sentir cette vie ne te donnait pas envie d’en égorger un.* Malheureusement pour lui, la tentative échoua et il dut crier comme un idiot afin de faire tourner les talons au groupe de curieux. Évidemment, cela lui attira des insultes. Il était clair que Zachary s’en fichait, par contre ça faisait bourdonner les oreilles d’Aralynn, ce bruit troublait sa paix. Ensuite, elle entendit Zach s’approcher d’elle et s’asseoir pas très loin. Un bon point pour lui, il gardait tout de même ses distances. Aralynn repris néanmoins une posture défensive. Elle se redressa et ramena ses pieds sous elle, se retrouvant dans une position accroupie, les bras croisés sur les genoux, prête à bondir debout s’il le fallait. Ce n’est pas qu’elle se sentait menacée, mais c’était une précaution qu’elle s’était habituée à prendre pour éviter d’être vulnérable. De plus, elle essayait de se redonner une contenance.

Au même moment, Zachary fit une remarque sur son expression, lui demandant lequel de ces morveux l’avait choqué. Comme si elle pouvait être dans cet état à cause d’un simple petit étudiant, cafard facilement écrasable, si faible comparé à elle. Zach la connaissait vraiment mal pour penser lui poser une telle question. Elle pencha la tête de côté sans bouger le reste de son corps et l’examina.

- Tu crois vraiment que je ferais une crise à cause de l’existence de l’un de ces simplets ? Très cher, je vaux mieux que ça. Je n’ai pas besoin de ton aide, ni de ton héroïsme ridicule. Je suis parfaitement capable de me débarrasser moi-même de ces incapables ! Si tu veux vraiment le savoir, c’est le manque d’action qui me ronge. Cet endroit est si plate que je me meure littéralement d’ennui. Ce qui d’ailleurs est étonnant, vu que j’aime traquer.

Tout en parlant, Aralynn continuait d’obersver Zachary. Elle se rendit compte que lui aussi semblait frustré, légèrement. Cela allait plus loin que la distraction de tout à l’heure, c’était là avant qu’elle ne le roue de coups. Elle ne semblait pas être la seule à s’échauffer en présence des autres apparemment.

- Tu n’as pas l’air exactement extatique non plus Zachary. Est-ce toi qu’un de ses jeunots aurait frustré ? Ou bien ton mal-être vient d’une chose moins superficielle qu’une embrouille entre adolescent ?

Ne tenant plus en place, l’euphorie temporaire de son déchaînement retombant, Aralynn avait de la difficulté à tenir en place. Elle sentait l’énergie fourmiller à travers ses membres, l’adrénaline et le sang battre ses tempes et courir ses veines. Elle se releva d’un bond et se mit à marcher de long en large, cela en regardant toujours fixement, sans ciller, Zachary. Sa tête tournait d’un coup sec lorsqu’elle changeait de direction, afin de ne pas perdre de vue le Dragoon. Elle jeta brièvement un regard global sur la cours encombré d’élèves bruyants qui vaquait à leurs loisirs préférés en compagnie d’amis puis reporta son regard noir strié de doré sur son adversaire-ami.

Aralynn n’avait pas d’amis. Elle n’en avait pas besoin. Mais elle commençait à considérer Zach comme un simulacre d’ami. C’était ce qui se rapprochait le plus de ce genre de relation. Elle n’aimait pas le dire comme son ami. Alors elle avait inventé cette combinaison de mot, son adversaire-ami. Cela résumait bien leur relation conflictuelle et jouissive.

Elle s’arrêta d’un coup sec. Se plantant près de l’arbre où elle était assise il y a peu. La peau de ses bras la démangeait, elle devrait remettre de la crème dessus ou quelque chose. Elle essaya de se concentrer sur autre chose, cherchant une solution à sa douleur en attendant que Zach réfléchisse à sa proposition.

_________________
Let the blood flow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary
Élève De L'École
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Cherche dans l'endroit le plus sombre!... Mais non pas dans ton...!

MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Mar 4 Déc - 21:53

La réaction de sa rivale fut, comme il s'y attendait, agressive, et décelant de la pitié là où il n'y en avait pas. Il secoua la tête, retirant une mèche de cheveux qui s'était glissée devant ses yeux. Étrange à dire, mais Zachary ne voulait pas manquer une seule des réactions de la jeune fille. La raison était bien simple. Zachary la trouvait belle. Quoi qu'il arrive, il ne pouvait s'empêcher de la regarder, si tôt qu'il posait le regard sur elle, et encore moins lorsqu'elle lui parlait. Certes, il n'aurait jamais l'intention d'aller nul part avec elle. Le dragoon l'observait, point barre. Les réactions d'Aralynn valait bien sûr le coup d'oeil.

Lorsqu'elle lui dit que ces étudiants étaient bien peu pour la rendre malcommode, Zachary du comprendre qu'elle savait au moins contrôler ses envies de solitudes face à tous ces gens qu'il considérait lui-même comme infréquentable. Probablement que le dragoon était devenu encore plus associable que son "ami" ici présente. Il posa le coude sur sa cuisse, et appuya son menton sur sa main. Il ne pouvait s'empêcher de trouver cet endroit sordide, et sa venue ici, complètement inutile. Il avait gaspillé une âme. Pour la donner à une fille qui l'avait, au final, trahis. Peut-être ne pouvait-il pas faire confiance à personne? Peut-être. En réalité, bien que cela puisse paraitre étonnant, il ne croyait presque plus personne... Excepté lorsqu'Aralynn lui parlait sérieusement. Et ça n'arrivait pas souvent, à vrai dire. Depuis ses quelques années ici, Zachary était devenu de plus en plus sauvage, avec les gens. Il s'éloignait de la société. Le dragoon avait envie de partir au loin. Loin de toute civilisation, ne serait-ce que pour un instant. Il voulait trouver des gens pour l'aider à recréer... son clan.

Il revint à lui, écoutant les paroles d'Aralynn. Elle disait mourir d'ennui. Zachary, d'une main, arracha du gazon au sol, tic qui le prenait lorsqu'il s'emmerdait, assis dans l'herbe. Il ne pouvait s'empêcher de le faire. Et en plus, alors qu'il l'écoutait, il réalisait que son cours d'arme et défense n'était pas suffisant pour le tenir réveillé. Il se laissé aller, depuis un bout de temps. Il avait, depuis un moment, lui aussi, envie de se battre. Il avait envie de sentir le sang couler sur sa lame...

Il secoua doucement la tête, assez doucement pour que le mouvement soit presque imperceptible. Il chassait ces idées de ses pensées. Zachary n'était pas quelqu'un de violent, mais... le dragoon sentait qu'il pourrait le devenir, s'il restait assis à ne rien faire dans cette école.

Les nouvelles paroles d'Aralynn lui firent relever la tête dans sa direction, déposant son regard dans le sien. C'était probablement évident, qu'il n'allait pas bien. N'importe quel jeune garçon aurait adoré sa situation d'attirance des filles à son égard. Lui, ce n'était pas ce qu'il cherchait. Zachary eut un fou-rire nerveux. Il regarda Aralynn se relever. Il suivait son regard, sans trop se poser de question sur ce qu'elle faisait. Autant répondre, maintenant.


"Plusieurs raisons me mettent dans cet état." Il se gratta la tête quelques secondes. "Les gens m'emmerdent. Plus ça va, et plus je les trouves envahissant. Et plus ça va, et plus j'ai envie d’assommer chaque personne qui vient m'adresser la parole." Il se releva à son tour, fourrant ses mains dans ses poches. "J'ai l'impression d'être en cage, ici. Un animal en cage, et observé par des êtres dénudés d'intelligences." Il désigna les autres élèves plus loin, puis, quelques surveillants, probablement des professeurs. "Et ceux là n'arrange rien. J'ai l'impression qu'ils essaient de nous contrôler plus qu'autre chose."

Il releva la tête, et prit une grande inspiration. Ses poings se serrèrent. Il ressentait de la colère, tout à coup. Zachary n'en comprit pas la raison. Tout bêtement, maintenant, il avait envie de frapper. De cogner tout ce qu'il verrait.


"J'en ai marre."

Il baissa la tête, et souffla à travers ses narines.


"J'ai besoin de quitter cet endroit."

Il serra à nouveau les poings.

"Non, ce n'est pas que ces sales petits attardés qui me font chier ici."

Il releva la tête, brusquement fixant Aralynn.

"Je n'ai jamais eu ma place ici, et je ne la cherche pas non plus. je veux foutre le camp."

Il recula de quelques pas, avant de se retourner, et de croiser ses bras derrière sa tête, étendant ses ailes.


"Mais c'est complètement stupide, comme idée! Bien entendu, il me faudrait être en mesure de quitter les lieux très rapidement, de m'évader pendant un bout de temps, sans me faire remarquer! Et comme la ville et l'école est surveillée... Les entrées... officielles..."

Il se retourna à nouveau vers Aralynn, reniflant l'air. Quelque chose lui dérangeait les narines, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il s'approcha.

"Et toi aussi, on dirait. Tu souffres de la même envie. Si tu aurais une destination..."

Il s'approcha à nouveau. L'odeur se faisait plus forte. Encore maintenant, ce n,était pas une odeur qu'il était habitué de reconnaître, mais... il la connaissait. Simplement, elle avait quelque chose de différent.

"Tu sens... pas comme d'habitude."

Zachary finit par s'approcher d'une traite. Il savait Aralynn farouche, sur certain point. Il savait qu'elle reculerait, aussi s'empressa-t-il de lui prendre le poignet, fermement. Le dragoon la fixa dans les yeux, lui signifiant de ne pas se débattre pour l'instant. Il releva la manche de celle-ci, et il comprit ce qui arrivait.


"...Une destination sans soleil, je suppose."

Zachary relâcha rapidement le bras, avant de reculer d'un pas, pour s'éviter une quelconque réaction violente de la part de la jeune fille.

Le dragoon ne put s'empêcher de sourire. Peut-être avait-il enfin trouver une raison de sortir d'ici? Peut-être pouvait-il compter sur elle pour quitter cette prison à ciel ouvert?


"Donne moi une destination. Je te mènerai là où tu veux. Mais laisse moi t'accompagner."
Il leva la main vers elle, signifiant qu'il voulait passer un accord. "Je te donne le transport, et tu me donne la destination. Ça te parle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralynn

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : Somewhere In Hell

MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   Ven 7 Déc - 20:58

Aralynn vit Zach secouer la tête, comme si il désapprouvait sa réaction. Elle plissa les yeux incertaine de si elle devait prendre ça comme un autre affront ou comme le fait qu’elle avait mal compris ses intentions. Elle décida de passer outre, l’observant changer de position pendant son discours, elle le vit redresser la tête lorsqu’elle lui demanda comment il allait. Oui bon, cela était évident qu’il allait mal, en effet. Elle ne pouvait lui reprocher d’être ennuyé qu’elle lui pose la question. Puis, il se mit à rire sans raison. Pas un rire franc venant d’une bonne blague, plutôt un rire sec et forcé, un rire puant la nervosité. Pourquoi était-il nerveux ? Elle doutait d’être la cause de son état. Zachary était assez fort et imbus de lui-même pour ne pas être effrayé par la démone assassine.

Zachary lui apprit qu’il était lui aussi exaspéré des gens qui fréquentaient l’école. Aralynn eut un de ses sourires carnassier si rare et si troublant. Tous les deux, ils n’étaient pas si différents. Il lui parla de cage, de se sentir obersvé par des imbéciles sur pattes. Il dit qu’il avait l’impression que les autres voulaient le contrôler. Encore une fois, Aralynn ne put qu’acquiescer à ses affirmations. Elle ressentait la même chose depuis des mois, résistant à l’envie de rompre son contrat par appât du gain.
Au moment où elle se demandait si elle devait exprimer son accord ou se taire, le Dragoon eut une expression de colère, serrant les poings. Elle fit un pas vers l’arrière, pensant qu’il allait l’attaquer. Mais il la rassura en exprimant son envie de quitter l’endroit.

Décidément ! Elle et lui entretenait plusieurs envies communes ! N’y avait-il pas un proverbe expliquant la ressemblance de deux ennemis ? Aralynn ne s’en souvenait plus. Les proverbes ce ne sont que des paroles en l’air, vaguement tirées d’expériences vécues, servant à rassurer les faibles et les inquiets.

Zachary expliquait qu’il ne se sentait pas à sa place dans cette école. Aralynn émis un petit bruit, mi rire mi grognement, encore une fois son adversaire visait juste. Une assassine qui se foutait des gens et préférait la solitude n’avait pas sa place dans une école bondé.

Elle vit le Dragoon étendre ses ailes, comme s’il s’étirait. Elle en profita pour les examiner. Ce n’était pas tous les jours qu’on croisait un Dragoon, encore moins un qui avait les ailes étendues. Elle els trouvait magnifique. La belle couleur noir tirant sur le brun, la membrane translucide tissée de veines opaques, tout cela fascinait Aralynn. C’était l’une des rares choses qu’elle pouvait définir comme belle. Elle était généralement indifférente face à la beauté ou la laideur des choses. Elle n’aimait rien mais détestait beaucoup de choses.

Alors qu’elle suivait le tracé des veines et des os des ailes de Zachary, elle l’entendit renifler l’air et le sentit s’approcher d’elle. Il lui parlait d’entrée officielles
*Idées désuètes, rien ne retient un Dragoon qui sait voler* et du fait que l’école est surveillé. Rien d’insurmontable en somme. Puis, il lui demanda si elle avait une idée de destination. Oui et non… Aralynn avait une idée vague de ce qu’elle cherchait, pas un endroit précis où elle le trouverait.

Zachary recommença à s’approcher. Aralynn ralentit sa respiration, elle se sentait menacé, elle fixait intensément le Dragoon, essayant de deviner ses intentions. Que faisait-il si près ? Il fit ensuite une remarque à propos de son odeur. Aralynn réalisa soudain que l’état de ses bras avait empiré, ils commençaient à sécréter des substances peu ragoûtantes. Cela la déconcentra un millième de seconde.

Ce fut assez pour que Zachary bondisse sur elle et lui attrape le poignet. Elle bondit en arrière une seconde trop tard. La pression sur son poignet et l’élan qu’elle s’était donné irritèrent davantage sa peau déjà à vif. Aralynn poussa un feulement de bête blessée mêlé à un grognement guttural d’avertissement destiné au Dragoon. Il releva la manche de sa veste rouge, constatant l’état pitoyable de son bras. Aralynn crachait comme un chat. Elle se sentait très vulnérable et n’aimait pas que l’on voit ses faiblesses.

Heureusement pour lui, il la lâcha quelques secondes plus tard et recula. Il conseilla une destination sans soleil.
*Bravo bâtard ! T’as compris ça tout seul ?!* Bouillante de honte et de colère, Aralynn tira d’un coup sec pour remettre sa manche en place.

- Saloperie de Dragoon ! Tu m’as fait mal. Ne refais plus jamais ça.

Le coin gauche de sa lèvre supérieure tremblotait et elle fixait le Dragoon, lançant des éclairs avec ses yeux. Mais la pensée d’une évasion lui fit vite mettre de côté l’intrusion dans son espace personnel au profit d’une réflexion sur l’endroit de leur escapade.

Elle le vit sourire. Si elle lui donnait l’endroit, il fournissait le transport. À condition d’être présent.

- Bien sûr gros bêta, comment veut-tu me servir de transport sans m’accompagner. Ça me parle, marché conclu. Considère le fait que tu m’accompagne comme un paiement pour l’effort du vol.

Elle réfléchit encore quelques secondes à l’endroit le plus propice pour une attaque sanglante. Pourquoi partir si elle ne satisfaisait pas son envie de meurtre ? Elle trouva l’endroit parfais.

- Je connais un endroit. C’est à environ 4 heures de vol. Il faut traverser une étendue d’eau. C’est une forêt grise où tout est mort, plusieurs bandes de voleurs ou de rebelles s’y cachent. Les humains qui habitent les alentours n’ont pas de pouvoirs particuliers et ont peur de cette forêt où tout est sans vie depuis des siècles. J’aime bien y chasser, les proies n’ont nulle part où se cacher. Mais nous non plus. Il faudra compter sur les airs ou la discrétion. Partant ?

Après avoir expliqué où elle voulait aller, Aralynn jeta un œil sur ses hanches. Là pendait ses dagues adorées. Elle resserra sa ceinture et l’attache els liant à elle, s’assurant qu’elles ne se détacheraient pas en plein vol. Quelle horrible perte ce serait. Elles étaient si efficaces. Elle reporta ensuite ses yeux pétillants de désir sur Zachary, n’attendant plus que le signal du départ.

_________________
Let the blood flow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La journée s'annonçait magnifique! (PV Aralynn)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» C’est magnifique, n’est-ce pas? Ô douces colombes du printemps [Ghost]
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'académie des Autres :: Autre :: Archives-
Sauter vers: